Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Les classes théâtre du CRR

Navigation Évènement

Conservatoire à Rayonnement Régional Danse Théâtre de Toulouse - logo

Programmation

Mercredi 8 Juin
17h00 – classe de Cycle 2 A : Sur la Grand-Route, d’Anton Tchékhov
18h30 – classe de COP 1* : Les trois sœurs, d’Anton Tchékhov
21h00– classe de Cycle 2 B : A tous ceux qui, de Noëlle Renaude

 

Jeudi 9 Juin
18h00 – classe de Cycle 2 B :  A tous ceux qui, de Noëlle Renaude
19h30 – classe de Cycle 3 : Tatiana Répina, d’Anton Tchékhov
20h30 – classe de COP 1* : Les trois sœurs, d’Anton Tchékhov

 

Vendredi 10 Juin
18h00 – Réunion d’info publique
19h00 – classe de Cycle 2 A : Sur la Grand-Route, d’Anton Tchékhov
20h30 – classe de Cycle 3 : Tatiana Répina, d’Anton Tchékhov

 

Samedi 11 Juin
17h00 – classe de Cycle 2 B : A tous ceux qui, de Noëlle Renaude
18h30 – classe de Cycle 2 A : Sur la Grand-Route, d’Anton Tchékhov
20h00 – classe de Cycle 3 : Tatiana Répina, d’Anton Tchékhov
21h00– classe de COP 1* : Les trois sœurs, d’Anton Tchékhov

 

Pendant ces 4 jours, les élèves de la classe de Cycle 2 B proposeront,  Fragments Tchékhov, interventions impromptues dans tout le théâtre sur divers extraits de l’œuvre d’Anton Tchékhov.

———————————————————-

Accompagnement pédagogique et suivi du travail :
Sur la Grand-Route et  Fragments Tchékhov, Francis Azéma
Tatiana Répina et Les trois sœurs, Caroline Bertran-Hours
–  A tous ceux qui, Pascal Papini

*Cycle d’Orientation Professionnelle, 1ère année.

Réservation

Pour la semaine du Conservatoire pas de réservation préalable.
Ouverture de la billetterie 1 heure avant le début des représentations.

 

Infos pratiques

RÉSERVATION : Pour la semaine du Conservatoire pas de réservation préalable.
Ouverture de la billetterie 1 heure avant le début des représentations

TARIFS SPECTACLES : participation libre mais nécessaire

OUVERTURE DE LA GUINGUETTE OU BAR SOUS LE PAVÉ (selon la météo)
Mercredi 8 juin à 16h30
Jeudi 9 juin à 16h
Vendredi 10 juin à 17h
Samedi 11 juin à 16h

 

Résumés des spectacles

Cette année les auteurs qui ont jalonné le travail collectif on été les chansonniers du XXème siècle pour le Cabaret présenté en février à l’Espace Job et à la Cave Poésie,
Anton Tchekhov et Noëlle Renaude pour ces travaux auxquels vous assistez cette
semaine au Théâtre du Pavé et que vous pourrez suivre au Théâtre Jules Julien du 28
juin au 1er juillet pour les Diplômes d’Études Théâtrales.
Tous les cycles ont travaillés sur ces deux auteurs, cela a donné une première étape
présentée en interne en février et de nouvelles présentations de travail ou de nouvelles
études en juin.
Ces travaux sont donc des esquisses et quelquefois ils ressemblent à s’y méprendre à
des spectacles. Ils sont présentés deux ou trois fois pour chercher, d’une présentation à
l’autre, toujours de nouveaux enjeux pour ces jeunes actrices et acteurs.
Nous vous remercions de votre présence et nous restons à votre disposition à l’issue de
chaque exercice pour répondre à vos questions ou partager vos réflexions.

 

Sur la Grand-Route d’Anton Tchékhov
Classe de Cycle 2 A
Sur la Grand-Route , première oeuvre théâtrale de Tchékhov est classée « Étude
dramatique en un acte ». N’en fallait-il pas moins pour séduire les élèves ? L’action se
passe dans une taverne crasseuse, un gîte, un cabaret servant d’étape aux pèlerins. Tout
s’y mêle : les chrétiens en marche, les vagabonds, les esseulés, les poètes, les ivrognes,
les assassins et les désespérés. (c’est une petite pièce qui guidera d’ailleurs Gorki pour
l’écriture de son chef d’oeuvre : Les Bas-Fonds. Les élèves ont choisi d’en faire « une
auberge espagnole des sentiments » où chacun apporterait une scène, un extrait,
emprunté parfois à d’autres oeuvres de Tchékhov afin d’éviter toute notion de rôle
principal ou secondaire. Ici, de façon équitable, chacun pourra avoir son moment de
vie, son récit, son histoire.

 

A tous ceux qui de Noëlle Renaude
Classe de Cycle 2 B
C’est le 15 août 1948. C’est l’occasion d’une réunion de famille, ou de village. Au
milieu du banquet, chacun raconte sa blessure, sa petite histoire qui croise la grande
histoire d’une France d’après-guerre, avec ses amertumes et ses joies. De Bernadette, 4
ans, à Abel 100 ans chacun se confie. Cela donne une oeuvre étonnante et drôle, faite
de secrets et de confidences où chacun pourrait se reconnaître.
Ce travail a commencé il y a quelques semaines. Nous étions partis pour une lecture
mise en espace, et peut-être quelques coupes. Nous sommes sur une étape
intermédiaire entre la lecture et le jeu, et nous avons choisi de garder tous les textes.

 

Fragments Tchékhov d’après Anton Tchékhov
Classe de Cycle 2 B
L’œuvre de Tchékhov nécessite souvent l’installation d’un climat, d’une ambiance,
d’une atmosphère. Comme une maison se recouvre lentement de neige, on est pris petit
à petit par cet univers si particulier, si cher à l’auteur. Mais que reste-t-il, si l’on
expurge de texte, de cette situation ? Que reste-t-il si l’immersion fait place à
l’explosion ? C’est donc un Tchékhov éclaté, fragmenté, éparpillé que les élèves vont
tenter d’inventer. En extirpant çà et là des petits bouts, petits passages, extraits de
scènes flashes, répliques… les élèves vont aussi jouer de façon soudaine, fulgurante,
inattendue, surprenante, dans tous les recoins du théâtre. Vous les verrez surgir peutêtre
à votre table quand vous boirez un verre, dans l’escalier qui mène au théâtre, assis
sur le fauteuil à côté de vous… et ils crieront ou murmureront leur drame, leur histoire,
leur vie.

 

Tatiana Répina d’Anton Tchékhov
Classe de Cycle 3
Composée en 1889, Tatiana Répina est une des neuf pièces en un acte de l’oeuvre
d’Anton Tchekhov.
Éprouvés par la chaleur et la fatigue au cours d’un interminable mariage orthodoxe
traditionnel, les fidèles s’adonnent à leurs messes basses entre deux invocations
religieuses. Peu à peu, un mystérieux passé tourmente le jeune couple et devient l’objet
de toutes les conversations.
“L’atmosphère elle est empoisonnée, vous sentez cette tension?”
Qu’on ne s’y trompe pas, si elles portent le nom de « drame », les pièces de Tchekhov ne
sont pas moins source d’humour et de jubilation. Langue sacrée et discours profane
s’emmêlent, nous conduisant rapidement à un travail choral réglant et déréglant les
harmonies rythmiques et mélodiques de voix et de corps poussés à bout.

 

Les trois sœurs d’Anton Tchekhov
Classe de COP1*
« Peu importe »
« Je me souviens »
« Étrange »
« J’ai oublié »
« Je suis fatigué-e- »
« A Moscou ! »
Travail, musique, désirs, attente, le temps qu’il fait, le temps qui passe.
Bienvenue chez les Prozorov, trois soeurs, un frère, des militaires : une coloc.
On y aime la fête mais elle se défait ; il y a toujours quelqu’un pour arrêter la musique.
Une grande maison dans laquelle tout le monde se mélange et se croise sans jamais vraiment se regarder, où tout le
monde se parle mais personne ne s’entend.
Tant pis. Davaï ! Davaï !

Share Button