Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

l’Univers démasqué… ou presque

Du 7 au 11 octobre 2014
Compagnie La Chevelure de Bérénice
De Bénédicte Mayer

Article à lire sur regard sur la terre CLIQUEZ ICI

Résumé

L’improbable rencontre entre un peintre et un prêtre scientifique.
Nous sommes en 1951 chez René et Georgette Magritte. Georges Lemaître, le prêtre cosmologiste belge à qui l’on doit la découverte de l’expansion de l’univers ainsi que la théorie du Big Bang, se rend pour la dernière fois chez le couple. En effet, Magritte doit faire le portrait de Lemaître, portrait qui est une commande du pape Pie XII (la rencontre entre le pape et Lemaitre a réellement eu lieu en novembre 1951, le pape étant passionné par la théorie du big bang).
Magritte n’a plus que cette journée pour le finir mais il est déconcerté car il n’arrive pas à comprendre pourquoi Georges Lemaître, qui semble si éloigné de lui, l’a choisi pour réaliser ce portrait et il a besoin d’appréhender la personnalité et la pensée de Lemaître pour pouvoir réaliser sa peinture.
Le portrait ne sera dévoilé qu’à la fin faisant apparaître que ces deux hommes, en apparence si éloignés, se rejoignent dans une seule et même passion : comprendre le mystère du monde.

Deux hommes qui s’interrogent sur le mystère du monde. Et si le processus de la création scientifique n’était pas si éloigné de la création artistique ?
Cette pièce qui se situe dans les années cinquante mais qui parle des découvertes du début du siècle montre à quel point il fut riche de bouleversements dans tous les domaines, que cela soit scientifique ou artistique.
J’aimerais attirer l’attention sur le fait que les découvertes de la relativité générale et de la théorie quantique constituent les piliers de la physique moderne et nous permettent de comprendre mieux le monde dans lequel nous vivons.
Cette pièce est également le moyen d’expliquer le plus clairement possible la relativité générale ainsi que la découverte de l’expansion de l’univers et la théorie du big bang, tout cela en correspondance avec la peinture de Magritte dans des relations que nous pouvons appeler : « les affinités électives ».
Ce projet pourrait se définir comme un mélange d’art, de science et de rêve surtout. J’aimerais dire que la science n’est pas ennuyeuse mais qu’elle nous aide à comprendre et qu’elle permet surtout de rêver car il paraît certain que l’homme n’est pas au bout de ses surprises dans sa compréhension du monde. Il est important de se dire que les savoirs d’aujourd’hui ne seront plus les mêmes demain. L’accumulation des connaissances permettant de reculer toujours plus les limites du savoir et j’aimerais pouvoir dire comme Georges Lemaître : « Alors en dépit de la prudence tendancieuse des Borel et des Pascal, le roseau pensant aura pu vraiment dominer l’univers en le connaissant dans son entièreté.».

 

Distribution

Mise en scène : Stéphanie Lanier
Avec : Régis Santon, Alain Dumas et Bénédicte Mayer
Scénographie : Nicolas Thers
Musique originale : Olivier Gavignaud

 

Horaire et infos

Horaire : 20h
Théâtre
A partir de 14 ans
Bord de scène soirée après la représentation : le jeudi 9/10

Remerciement au Théâtre 95 de Cergy-Pontoise / directeur : Joël Dragutin

Filage-6.10.14-(7) Filage-6.10.14-(16) Filage-6.10.14-(5) Filage-6.10.14-(14)