Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Ma ligne droite

Ma ligne droite
Romain Grard

 

Un homme et une femme se sont rencontrés il y a sept ans et se sont aimés. Pour lui, ce sera sa plus belle histoire. Avec elle il ima­ginait déjà faire sa vie, elle était devenue à son insu une partie de lui-même…
L’auteur nous propose, pour sa première création, un stand-up plein de légèreté et de fraîcheur.

« Elle me regardait avec ses yeux, que j’adore pourtant, des beaux yeux bleus, mais là c’était autre chose… Des yeux rouges, des yeux de feu. Tu connais ses yeux toi ? T’as une copine ? Non ? Et bin ce n’est pas plus mal je vais te dire parce que ça je le souhaite à personne. Quand elle me faisait les petits volcans là dans les yeux je peux te dire là tu rigoles plus et là-haut ça tourne vite. »

« Avec elle ça allait vite mais en même temps c’était au ralenti.
J’ai l’impression que c’est ça le secret de l’amour : tu ne vois pas le temps défiler mais tu savoures chaque instant. »

« Mais voilà, il y a elle et cette sensation d’être à l’aube d’un nouveau monde et puis il y a moi, assis dans l’autobus quotidien, qui regarde de loin à travers la vitre, arrêté dans ma course, au crépuscule des souvenirs. »

 

 

« L’histoire de ma vie c’est cette femme. Et cette photo c’est un peu nous quelques jours après notre séparation. C’est nous, emprisonnés dans deux mondes différents. Elle est sincère cette photo, elle m’apaise. Et même si je ne souviens pas l’avoir vu une seule fois faire du vélo, la forme est bien là. Chez elle, il y a toujours cette dynamique qui la tend vers l’avant, où ses sens, silencieusement enfouis dans une carapace bleutée, sont sans cesse en éveil. Ici par exemple il y a sa jambe qui appuie vers le bas et qui entraîne la roue à voyager. Puis il y a le vent qui naît de ce tourbillon et qui remonte légèrement sous sa robe. De temps en temps on peut même l’entendre parcourir son dos et remonter dans un long chuchotement vers la nuque. Mais voilà, il y a elle et cette sensation d’être à l’aube d’un nouveau monde et puis il y a moi, assis dans l’autobus quotidien, qui regarde de loin à travers la vitre, arrêté dans ma course, au crépuscule des souvenirs. »

 

Textes de Romain Grard

 

——————

 

Du 12 au 14 octobre 2017
à 20h30
Séance scolaire (à 14h sur demande | à partir de la 2nde)

Grande salle
1h15
Théâtre
Tout public (à partir de 12 ans)

Texte, mise en scène et interprétation : Romain Grard

Tarifs A