Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Yvonne

Navigation Évènement

Yvonne
d’après « Yvonne, princesse de Bourgogne »
Witold Gombrowicz

Depuis quatre ans l’équipe de By Collectif mène une réflexion sur la place de l’individu, sa singularité, au sein du couple, de la famille et dans la société. Comment l’individu se définit et se constitue à partir de la place qui lui est attribuée ? Est-il possible pour lui de s’en affranchir, à quel prix ? Sommes-nous condamnés à la tyrannie conjugale, familiale et sociale ?
Yvonne leur a permis de s’interroger sur l’impossibilité pour la société de reconnaître et de donner une place à l’indéfinissable.

 

YVONNE MIROIR DE LA SAUVAGERIE ET DE L’ANIMALITÉ

Au début de la pièce, Yvonne, éveille un désir de violence rapidement refoulé, nous sommes entre « gens du monde ». Il s’agirait de ne pas se laisser aller à nos pulsions les plus primaires ! Mais tout de même cela est bien excitant, on se sent enfin vivre !

Le langage est policé, la bienséance est de rigueur. Derrière un discours « dédiabolisé », le Roi, la Reine et le Chambellan cherchent désespérément à apprivoiser Yvonne par des tentatives d’intégration, d’assimilation.

Mais Yvonne résiste, pas de manière volontaire, bien au contraire, elle résiste de manière apathique, et c’est bien ça qui énerve et qui déclenche les prémisses d’un sadisme assumé.

Le Roi devient le loup aux pulsions sexuelles assassines, le Prince expérimente ses désirs de puissance sadique, le Chambellan exprime son désordre intérieur, la Reine doute de ses poèmes érotiques et se révèle dangereusement folle. Face à ce rien constitué de frustrations et qu’ils prennent en pleine face, une unique solution…

Notre humanité est constellé d’exemple de ce type, « qui ne dit mot consent », le silence de l’autre excite notre sauvagerie, d’abord contenue, justifiée par des paroles vides de sens, puis exprimée de façon méthodique et rationnelle.

Gombrowicz écrit cette pièce à la veille de la seconde guerre mondiale, dans un contexte de crise économique, de repli identitaire et de montée des nationalismes.

L’Allemagne nazie cherche un bouc émissaire, la communauté juive, silencieuse, sera choisie, la solution finale permettra d’éradiquer de façon propre et méthodique le Mal. Un moyen de réunir, de permettre la cohésion du groupe.

Le passé résonne comme un écho à notre époque contemporaine !

 

 

——————

AUTOUR DU SPECTACLE :

Exposition YVONNE
A l’occasion du spectacle YVONNE d’après « Yvonne, princesse de Bourgogne », By Collectif présente une exposition autour de cette création qui a été  programmée au Festival d’Avignon 2016 au Théâtre Gilgamesh.

Making-off graphique mixant dessins et photos, dont le parti pris était de révéler, à la manière d’Yvonne, la face cachée des protagonistes.
Ce travail a été présenté en septembre 2016 à l’occasion d’une soirée pour remercier tous les partenaires qui ont accompagnés cette création.
Photos d’Emile Zeizig / Dessins by Nico D
Sous le Pavé – du 19 au 21 Avril 2018

Découverte des collections des bibliothèques de Toulouse
La bibliothèque de Rangueil met à votre disposition, Sous le Pavé, des œuvres de la collection des bibliothèques de Toulouse en lien avec le spectacle « Yvonne »
Le vendredi 20 avril 2018 –  de 19h à 20h30.

——————

 

Article paru sur semiologie-television.com le 13 juillet 2016

Yvonne, l’originale, l’indéfinissable…

Très chère Yvonne, que dire de toi ? Tu m’as surprise par ton entrée en jeu, dès que je suis rentrée dans cette salle qui allait nous unir pendant 1h20, j’ai eu peur, puis, tu m’as invitée à danser… Et voilà que pendant plus d’une heure nous avons valsé, entre un slow endiablé et le duel d’un tango.

Yvonne, tu m’as embarquée dans ton monde cruellement monstrueux.

Yvonne, tu es un mystère silencieux qu’on ne peut s’empêcher de vouloir découvrir. Un silencieux bruit qui résonne en nous, en eux, en ces autres. Remplie de vide, Yvonne, tu t’es jouée de nous, d’eux, de ces autres. Tu nous as provoqués et tu les as provoqués.

Yvonne, ta mise en scène était belle et monstrueuse à la fois. Une mise en scène à ton image, originale, indéfinissable, tu m’as tourné le dos par moment, mais Yvonne avec beaucoup de talents, d’audace et de technique, tu m’as touchée, tu m’as fait rire, tu m’as choquée et surtout tu m’as eue !

Touchée, coulée, à mon tour de rester sans voix.

Judith Caceres.

 

——————

 

Du 19 au 21 avril 2018
à 20h30

By Collectif
Grande salle
1h20
Théâtre contemporain
Tout public (à partir de 12 ans)

Mise en scène et scénographie : Nicolas Dandine
Regard complice : Valérie Dubrana
Avec : Delphine Bentolila, Stéphane Brel, Nicolas Dandine, Magaly Godenaire, Lionel Latapie, Samuel Mathieu, Julien Sabatié-Ancora
Lumière : Philippe Ferreira, Michaël Harel
Son : Paul Monnier-Volume Original

Co-Production : CIAM / La Fabrique Université Jean Jaurès

Tarifs A

 

Share Button